ST on FACEBOOK

DOWNLOAD NOW


Stereotree's
5 Years

Velvet Grooves
(5 Years Edition)

COQ
(Chapitre I)

Paul Pre
"Nu Sounds Mix"

ARCHIVES

CONTACT

rip@stereotree.net
onelight@stereotree.net

19/03/2009

[Chronique] Finale - A Pipe Dream & A Promise (2009]


Genre: Hip Hop from the D
Label: IM Culture
Date de sortie: 7 Avril 2009
Productions: Black Milk, J Dilla, Flying Lotus, Kev Brown, Khrysis, Nottz, Ta'Raach, Waajeed, MPhazes, Oddisee, Dimlite, V-Tech, Apollo Brown, Slimkat, Shamus, O'Flannigan.
Featurings: Invincible, Monica Blaire, Allan Barnes.

Plus le temps passe, et plus la scène de Detroit s'enrichit de nouvelles têtes. L'un de ces artistes émergeants est Finale, jeune MC talentueux découvert en 2007 avec Spier 1200 pour leur très sympathique "Develop". Pour son premier véritable album solo, on ne peut pas dire que le jeune homme fait les choses à moitié, puisqu'il a su s'entourer d'un casting de beatmakers de très haut vol pour mettre en valeur des lyrics qui le méritent bien. En route donc pour un voyage musical dans les rues crasseuses de la Motor City...

A tout seigneur, tout honneur, Black Milk produit deux tracks dont l'énorme single "Motor Music", indéniable banger et fer de lance de l'album, et le plus mitigé mais tout de même entrainant "One Man Show". On saluera la présence des trop rares Waajeed, produisant le très efficace "The Senator", et Ta'Raach, fournissant le simple mais entêtant "A Reason". On appréciera aussi les deux beats de Nottz, lui aussi bien trop rare, mais les bondissants "Jumper Cables" et "Brother's Keeper" nous rappellent à son talent. La clique Low Budget pointe aussi le bout de son nez, le surestimé Kev Brown produisant le convenu "Style" mais le sous-estimé Oddisee produisant un véritable petit bijou à l'atmosphère chaleureuse et jazzy, le morceau titre "A Pipe Dream & A Promise", où Finale est accompagné de la douce Monica Blaire au chant et du jazzman local Allan Barnes (The Blackbirds) aux cuivres.

Un album provenant de Detroit ne serait rien sans l'ombre de feu J Dilla planant dans les parages, alors il n'est pas surprenant de le retrouver dans cet opus de plusieurs manières. En effet, le légendaire beatmaker voit une de ses productions (méconnue) honorée par Finale sur le très bon "Heat", track représentatif s'il en est de ce que le MC a à donner de meilleur. Mais Jay Dee est aussi là sous la forme d'un hommage, signé par l'excellent californien Flying Lotus, "Paid Homage (R.I.P. J Dilla)", à la mélodie évocatrice et pleine de nostalgie... Toujours de Detroit, le seul autre featuring de l'album, mais pas le moindre, provient de la jeune et très "talent-tueuse" Invincible, partenaire de longue date de Finale et confirmant l'alchimie entre les deux lyricistes sur le solide "The Waiting Game" aux rythmiques vivaces conçues par Khrysis.

Mais faire la liste des beatmakers émaillant cet album serait oublier le talent de Finale qui amène bien le véritable ciment de ce très solide opus. Excellent lyriciste, charismatique, maitrisant le fond et la forme, le jeune homme s'affirme clairement ici comme la relève d'un hip hop local qui n'a jamais été en si bonne santé malgré la disparition de Dilla. Et finalement, ce "Pipe Dream & A Promise" tient toutes ses promesses et s'affirme comme le symbole d'un certain hip hop conscient qui n'oublie pas d'être (très) bien produit et s'impose (sans trop de concurrence, certes) comme l'album Hip Hop de ce début d'année, simplement.

2 commentaires:

Yellow a dit…

Encore un gros gros album de la planète Detroit

Ibrahim NJ a dit…

je l'ai trouvé très moyen comme album moi, en revanche je suis d'accord sur Kev Brown lol