ST on FACEBOOK

DOWNLOAD NOW


Stereotree's
5 Years

Velvet Grooves
(5 Years Edition)

COQ
(Chapitre I)

Paul Pre
"Nu Sounds Mix"

ARCHIVES

CONTACT

rip@stereotree.net
onelight@stereotree.net

08/06/2009

[Chronique] Beat Dimensions Vol. 2 (2009)

Genre: Nu Hip Hop
Label: Rush Hour Recordings
Date de sortie: Juin 2009
Productions: Dizz1, Dimlite, Samiyam, Dorian Concept, Fulgeance, Danny Breaks & Dj Adlib, Mono/Poly, Nosaj Thing etc.
Featurings: /.

A la base d’un mouvement en pleine expansion, ce que l’on peut simplement qualifier de Nu Hip Hop, la première compilation Beat Dimensions, sortie en 2007, était déjà, malgré un tracklist des plus excitant, plutôt décevante. Car trop froide, pas assez évidente, et loin d’illustrer tout le potentiel des beatmakers mis en avant (certains sont d’ailleurs aussitôt retombés dans l’anonymat).

On retrouve ainsi sur le deuxième volet de cette compilation, divisée cette fois en 3 EP’s, mais toujours concoctée par Jay Scarlett et Cinnaman, un petite liste de nouvelles têtes et de personnages plus ou moins connus si l’on est ou non un fan du genre. Comme le suisse Dimlite (déjà présent sur le premier volume), l’autrichien Dorian Concept, l’écossais Mike Slott ou le français Fulgeance. Un joli petit panel de ce qui peut se faire de mieux sur le plan international, en outre.

Hélas, on frôle là encore la déception, les beats étant pour la plupart assez anecdotiques, et ayant un peu trop tendances à se ressembler. Plutôt un comble pour une compilation qui veut illustrer un mouvement musical de la meilleure des manières. Cette remarque tatillonne mise à part, ce "Beat Dimensions Volume 2" offre néanmoins son (petit) lot de bangers instrumentaux. Citons sans déplaisir la sévère "Haggis" de l’ami Fulgeance, sombre et percutante à souhait, la massive "The Sound" de Danny Breaks et Adlib, la planante et foutraque "Cadeting" de Mike Slott, ou l’ambiance lunaire de Mono/Poly sur "Distant From".
Le reste n’est pas forcément mauvais, mais a tendance à manquer un peu de pêche, de caractère et de singularité. Défaut récurrent chez beaucoup de Beatmakers de cette scène Hip Hop/Electro nouvelle génération.


En définitive, malgré les talents de compileur de Jay Scarlett, qui nous avait vraiment régalé avec ses compilations pour Reebok, on reste surpris de ne pas plus trouver son bonheur.
Cela reste néanmoins une entrée en matière assez intéressante pour qui ne connait peu ou pas les artistes ci-présent. Même si l’on vous conseillera plutôt d’aller piocher dans leurs discographies.

4 commentaires:

giuL a dit…

"Le reste n’est pas forcément mauvais, mais à tendance à manquer un peu de pèche, de caractère et de singularité. Défaut récurant chez beaucoup de Beatmakers de cette scène Hip Hop/Electro nouvelle génération. "

yep, c'est même vrai pour tous les styles à partir du moment où il se répandent (c'etait déjà la même avec le j dilla style debut 2000). les recettes deviennent archi connues , il suffit d'appliquer les gimmicks. mais bon, c'est là qu'on verra les boss genre black milk ou autres cadors (que tu connais mieux que moi), parmi la masse

OneLighT a dit…

Oui oui, absolument.
Le problème étant vraiment flagrant dans cette mouvance, après, je trouve. Exacerbé au maximum. Faudrait peut être que les mecs se mettent à écouter autres choses que James D. Yancey lol.
En tout cas, il est bon ce Yoggyone!

mano972 a dit…

Vous connaissez les noms d'album de ces artistes parce que moi j'ai bien kiffé le projet mais je ne connais pas trop ces betmarker cité

OneLighT a dit…

Alors, voici, en gros, ce que tu peux trouver de ces Messieurs en matière de EP ou de LP:

- Dimlite "Runbox Weather" "This is Embracing" (Sonar Kolletiv)
- Dorian Concept "When Planets Explod" (Kindred Spirit)
- Mike Slott (avec Hudsonb Mohawke sous le nom de Heralds Of Change) "Secrets EP", "Sittin' On The Side" et "Puzzles EP"
- Fulgeance "Low Club" (Musique Large)

Bonne écoute!

Benjii/OneLighT
Stereotree

PEACE