ST on FACEBOOK

DOWNLOAD NOW


Stereotree's
5 Years

Velvet Grooves
(5 Years Edition)

COQ
(Chapitre I)

Paul Pre
"Nu Sounds Mix"

ARCHIVES

CONTACT

rip@stereotree.net
onelight@stereotree.net

17/08/2008

[Chronique] Elzhi - The Preface (2008)


Genre: Hip Hop from the D
Label: Fat Beats
Date de sortie: 12 Août 2008
Productions: Black Milk, T3, DJ Dez.
Featurings: Black Milk, Guilty Simpson, Royce Da 5'9", T3, Phat Kat, Fat Ray, Fatt Father, Danny Brown, Ayah, AB, Fes Roc.


Le voilà enfin! Après un "Euro-Pass" sympathique mais en demi-teinte (ce n'était qu'un prélude), Elzhi nous arrive finalement avec cet album, qui cette fois, est le bon. Flashback: 1998, Elzhi est un MC solo bossant avec DJ Houseshoes et ses travaux d'époque ne sortiront que bien plus tard. 2000, Elzhi se rapproche de Waajeed puis de Jay Dee pour lequel il pose le légendaire "Come Get It" sur "Welcome 2 Detroit". Baatin l'invite ensuite à participer à quelques morceaux de Slum Village, le reste fait partie de l'histoire... "The Preface" est donc, finalement le premier véritable opus d'Elzhi, et c'est avec un réel bonheur que nous l'insérons dans la platine!

D'entrée, nous replongeons dans le son rugueux et massif de Detroit, samples de soul (mais pas systématiques, fort heureusement) se mêlent aux rythmiques musclées et guerrières pour offrir un canevas de choix aux lyrics toujours incroyablement affutés du Zhi! En effet, avant toute chose, il faut bien statuer d'un fait: Elzhi est l'un des tout meilleurs MC's sur le globe actuellement, concéquence d'un flow et d'un débit totalement imparables accompagnés d'un sens de la formule particulièrement redoutable. “I’m living fast, but cash is moving slow in motion/I’m going through ups and downs like I’m roller coaster ridin'/Hiding feelings behind a wide grin/I almost died inside when I couldn’t provide ends”. L'homme est versatile, s'adapte à tous les sons et les thèmes à sa guise, même s'il reste ici, pour notre plus grand plaisir, dans un territoire bien connu.

Les bangers s'enchainent quasiment sans discontinuer, Black Milk étant quasi omniprésent derrière les machines. On citera donc, dans l'ordre, l'efficace "The Leak", le puissant "Guessing Game", le déjà entendu mais très plaisant "Motown 25" featuring Royce Da 5'9", le classique "Colors", le remix façon posse cut du déjà très bon "Fire" visité par tout Motor City (Guilty Simpson, Black Milk, Fat Ray, Fatt Father, Danny Brown), le sombre et tribal "D.E.M.O.N.S." (qui explore le "Mal" là où il se niche), le plus laidback mais excellent "Yeah" accompagné du compère Phat Kat et son sample de saxo lancinant, le conquérant "Hands Up" dont les kicks viennent résonner dans notre cage thoracique avec véhémence ou encore (!) le finalement très représentatif "What I Write" où le lyriciste démontre l'étendue de ses talents... La liste est longue...

Les autres tracks étaient déjà présents sur "Euro-Pass", comme l'amoureux "Transitional Joint" ou encore "Talking In My Sleep", mais n'en restent pas moins des petites perles que l'on réecoute avec délectation. Et si l'opus procure une sensation d'uniformité et de cohérence, Black Milk n'a pourtant pas joué dans la redite (parfois son péché mignon), et propose un panel de beats varié, allant donc du banger rentre-dedans au track plus posé et mélodique, propices aux introspections du dernier membre de Slum Village. T3 vient tout de même produire le très "milkien" "Save Ya", déjà entendu lui aussi. Mais qu'on ne si trompe pas, Elzhi et Black Milk offre ici une complémentarité véritable, digne des meilleurs duos MC/beatmaker (on pense à Gangstarr ou Pete Rock & C.L. Smooth), et l'on ne souhaite qu'une chose: que cette entente continue!

En bref, on tient là un très bon album, véritablement solide et homogène et à priori intemporel, qui plaira à de nombreuses oreilles, du fan aguerri à l'amateur de boom bap plus classique en passant ceux apprécient les lyrics léchés, et j'en passe... On reverrait tout ce beau monde très bientôt, pas de doute là dessus, puisque le prochain album de Slum Village est déjà en route (Detroit reste LA ville du Fordisme!), avec notamment le probable retour de Baatin dans le groupe, et que Black Milk fignole son prochain solo intitulé "Tronic". Miam!

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Oui effectivement très bonne découverte ! C'est "ce" HipHop que j'aime...Des la premiere écoute, on sent que ce ne sera pas la dernier !

Et au passage, continué votre Blog, j'aime beaucoup, très frais !

JP a dit…

Perso j'voyais autre chose quand même, après Euro Pass j'me suis dit que il nous avait filé les morceaux plus underground et que sur le "vrai" album ça serait plus hype disons. Après le skeud a de la gueule, y'a un bon paquet de banger et quand on y pense Talib a vouloir faire ce que j'attendais que face Elzhi, c'est royalement cassé la gueule. Par contre il est quand même au top en terme de emeceeing et c'est pas ce skeud qui va faire que plus de monde le sache. Mais comme me l'a très bien fait remarqué Rip' y'a SV pour ça et de toute façon on reproche pas à un album de pas être assez mainstream, pour une fois que y'en a un qui fait son truc comme il l'entend on va pas lui reprocher. Sauf que j'ai toujours eu en tête (comme bcp) que Elzhi en solo avait plus de potentiel. En résumé bon skeud, une manque de prise de risque artistique qui buit un peu à ça durée de vie malgré tout.