ST on FACEBOOK

DOWNLOAD NOW


Stereotree's
5 Years

Velvet Grooves
(5 Years Edition)

COQ
(Chapitre I)

Paul Pre
"Nu Sounds Mix"

ARCHIVES

CONTACT

rip@stereotree.net
onelight@stereotree.net

01/02/2010

[Chronique] José James - Black Magic (2010)


Genre: Nu-Jazz
Label: Brownswood
Date de sortie: 1er Février 2010
Productions: Flying Lotus, Moodymann, Dj Mitsu The Beats, Taylor Mcferrin
Featurings: Jordana de Lovely

Alors que son premier album "The Dreamer" (paru en 2008), même si assez classique musicalement parlant, nous a permis de découvrir l'une des plus belles voix du jazz contemporain, le second LP du suave José James, joliment intitulé "Black Magic", promet lui une expérience musicale bien plus aventureuse. Jugez plutôt; ce ne sont autres que Flying Lotus, Moodymann, Taylor McFerrin ou encore DJ Mitsu qui ont décidé de produite le crooneur.
Alors, la belle promesse d'un album riche et avant-gardiste comme jamais est-elle ici tenue?

Force est de constater immédiatement l'alchimie démoniaque entre le bon José et le génial Lotus Volant. Car on ne s'y trompera pas, "The Code", "Made For Love" et l'éponyme "Black Magic", les trois sublimes titres produits par le californien, demeurent clairement les meilleurs titres en présence. Grâce à des ambiances assez sombres et enfumées, tantôt rétro, tantôt tout à fait futuriste. La voix puissante et douce de James se mariant ainsi parfaitement avec les savantes compositions du neveu du couple Coltrane. Tant est si bien que l'on peine un peu à comprendre pourquoi la collaboration ne s'est pas étendue sur l'espace d'un album entier.

Ces courtes mais formidables sensations sonores passées, reste tout de même quelques autres perles, comme la superbe "Detroit Loveletters", produite de mains de maître par le discret sorcier de Detroit, Moodymann. L'association est tout aussi probante, et elle nous rappelle ici les plus belles heures d'un Gil Scott Heron. Avec un jazz vocale feutré et groovy riche en notes de fender rhodes. Signalons également avec fermeté les deux compositions plus Hip Hop jazzy, "Lay You Down" et "Promise In Love", certes sans surprises, mais tout à fait agréables.
Le reste de l'album est ceci dit bien plus classique, sans être forcément déplaisant pour autant. Car le timbre de voix toujours aussi exceptionnel de James y est parfaitement mis en avant. On trouvera notamment l'excellente reprise de Nancy Wilson "Save Your Love From Me"et l'envoutante "Love Conversation".

"Black Magic", bien que parfaitement métissé, souffre donc d'un léger manque d'harmonie, et ce même si les différentes ambiances proposées, du Jazz pure au Hip Hop plus audacieux, sont toutes réussies. José James nous enchante donc réellement mais par intermittence uniquement, avec un excellent album pas encore assez homogène pour devenir un classique de Jazz moderne, comme le casting pouvait le laisser présager. N'en demeure pas moins l'une des premiéres vraies sensations de ce début d'année.

1 commentaire:

mano972 a dit…

Hâte de l'écouter