ST on FACEBOOK

DOWNLOAD NOW


Stereotree's
5 Years

Velvet Grooves
(5 Years Edition)

COQ
(Chapitre I)

Paul Pre
"Nu Sounds Mix"

ARCHIVES

CONTACT

rip@stereotree.net
onelight@stereotree.net

01/12/2008

[Chronique] Q-Tip - The Renaissance (2008)

Genre: Hip Hop aventureux
Label: Universal Motown
Date de sortie: 4 Novembre 2008
Productions: Q-Tip, Mark Ronson, J Dilla.
Featurings:
D'Angelo, Amanda Diva, Norah Jones, Raphael Saadiq.

Nous aurions pu croire que les années 2000 étaient synonymes de malédiction pour l'ancien membre d'A Tribe Called Quest. En effet, depuis le sous-estimé "Amplified" sorti il y a dix années de celà, l'homme a la voix nasale a pour le moins galéré afin de sortir son deuxième opus. Passons les désormais bien connues tribulations qui empêchèrent la sortie de l'excellent "Kamaal The Abstract", et la perpétuelle repoussée qu'a subi "The Renaissance", il est temps de maintenant juger sur pièce l'oeuvre de l'un des MC les plus importants de cette culture.

Et même si la plupart des tracks étaient connus des fouineurs virtuels que nous sommes tous un peu, "The Renaissance" est une réelle pièce maitresse. "Johnny Is Dead" place d'emblée le niveau et l'ambiance avec ses guitares entrainantes et ce refrain chanté totalement imparable, le flow est affuté, charismatique et la rythmique pourtant simple vous ferait groover un régiment... S'en suit des plages de facture plus habituelle comme "Won't Trade" qui nous rappellera aux beaux jours des Native Tongues, transition parfaite pour nous amener sur le joyeux "Gettin' Up", single simple et imparable où "The Abstract"ramène le statut de MC a sa quintescence, comme tout au long de cet album, dont il tient les rennes d'une main de maître. En effet, les seuls featurings sur ce disque sont ceux de chanteurs ou chanteuses, ne venant pas interférer avec le MC mais bien apporter leur touche.

On écoutera donc avec une réelle délectation le bien trop rare D'Angelo venant bénir "Believe" dans une ambiance totalement Soulquarian. On s'emerveillera de la voix divine de Norah Jones qui colle à la perfection aux slaps de "Life Is Better". On appréciera à sa juste valeur la combinaison pacifiste avec Raphael Saadiq sur l'engagé mais si doux "We Fight/We Love". Et l'on découvrira un peu plus la jeune Amanda Diva sur un "Manwomanboogie" tout droit sorti d'"Amplified"... Et comment ne pas être totalement convaincu par une ultime alliance de The Ummah, quand J Dilla se rappelle à nous en venant produire l'extatique "Move" (et son sample des Jackson Five), banger s'il en est de cet opus sans faille.

Car oui, Q-Tip signe bel et bien là un des meilleurs albums de rap de cette année et peut-être même plus, et réussit le tour de force d'être à la fois dans la digestion de vingt longues années de boom bap et en même temps dans une ouverture significative vers l'avenir de cette musique, où justement la musicalité reprend sa place, mais jamais au détriment du beat ni du MC. Car rappellons-le, Q-Tip est bien cette homme à deux faces entrevu sur tout le livret, à la fois MC et beatmaker, et ayant marqué l'histoire des deux manières. Ce qu'il fait aujourd'hui une nouvelle fois. Merci d'avoir insisté.

1 commentaire:

giul a dit…

belle chronique!
(même si tu parles pas de Shaka que je kiffe sur ce disque ;) )