ST on FACEBOOK

DOWNLOAD NOW


Stereotree's
5 Years

Velvet Grooves
(5 Years Edition)

COQ
(Chapitre I)

Paul Pre
"Nu Sounds Mix"

ARCHIVES

CONTACT

rip@stereotree.net
onelight@stereotree.net

02/10/2008

[Chronique] J-Davey - The Beauty In Distortion/The Land Of The Lost (2008)

Genre: R'nB Futuriste
Label: iM/Illav8r
Date de sortie: Septembre 2008
Productions: Brook D'Leau, Trackademics, GB, ?uestlove, Khari Farrari.
Featurings: Pacific Division, Dia Gibran, Bleu Collar, Kardinal Offishal, Nicki Of Black Morris, Phonte, Elucid.

Passons outre deux artworks douteux, une promo mystérieuse et un packaging fait à l’arrache. Voici, enfin, la première sortie officielle du duo J-Davey.

Il aura en effet fallu une année et des poussières pour que la chanteuse Miss Jack Davey (dont le timbre de voix aigue, sexy et insolent rappellera une certaine Britney Spears) et le talentueux beatmaker Brook D’Leau , sortent en CD leurs deux albums "The Beauty In Distortion" et "The Land Of The Lost", jusqu’alors uniquement disponibles sous la forme de bootlegs plutôt confidentiels.

Alors, pour ceux qui ne le sauraient pas encore, J-Davey délivre un RnB futuriste et jouissif, aux frontières du hip hop, de l’electro et du rock. Une musique décomplexée, qui réduira votre nuque en miettes dés les premières secondes.

D’un côté, donc, on retrouve "The Beauty In Distortion", à l’avant garde d’une mouvance hip hop audacieuse et galactique, sorti il y a deux ans, qui est littéralement une petite mine d’or, recélant moults pépites sonores assez étincelantes. Le single "Mr Mister", d’entrée, hypnotise avec son riff de guitare entêtant et pêchu. Citons également la massive et délirante "Camera Gansta" (Miss J Davey y chantonne nonchalamment un egotrip couillu sur fond de fausse introspection crapuleuse), et la très planante et lounge "Cowboy and Indians", co-produite par le trop discret GB. Le reste est composé de tracks instrumentales inspirées et cosmiques comme "Everybody Touch" et "Interception", et de compositions plus posées, sans oublier un aventureux remix de "Mr Mister", qui après un début aérien, part rapidement dans un up-tempo assez perché.

De l’autre, "The Land Of the Lost", sorti plus récemment, plus riche en invités de choix et tout aussi réussi. On y notera les drums incisifs de ?uestlove sur la rugueuse "Lil Big Heads", les egotrips vifs de Blue Collar, Pacific Division et Diz Gibran sur l’imposante "Slayers", le chant gracieux du MC/chanteur Phonte de Little Brother sur "Jus Because", douce et mélancolique, ainsi qu’une prod uptempo impeccable du très prometteur Trackademics sur l'entrainante "Valley Of Love". Plus sombres, plus varié et plus percutant, cet opus se termine en beauté par l’étrange et charmeuse "Slow", ode sensuelle et futuriste à l’étreinte amoureuse tout en lenteur.

Ces deux œuvres combinées sont en définitive, malgré un manque de communication négligeable, une sortie bien nécessaire, ouvrant des horizons musicaux appréciables, avec une inclassable Soul moderne et avant-gardiste. On espérera seulement que pour la prochaine fois, nos deux tourtereaux combineront l’art et la manière.

1 commentaire:

nubiennes a dit…

J'adore ce que fait Briana et brook ^v^ .
Tu as raison leurs albums ,c'est du lourd